Les CIVAM

Né dans les années 50, le réseau CIVAM représente 130 groupes composés de près de 13 000 agriculteurs et ruraux qui s'organisent ensemble sur les territoires pour inventer des réponses aux défis actuels. Les excès du productivisme et la résistance à l'exode rural ont conduit progressivement les groupes CIVAM à vouloir mieux maîtriser le développement. En fonction des réalités territoriales, ils recherchent et testent une multitude de nouvelles pratiques pour conjuguer aspirations environnementales, économiques et sociales et constituer des références transmissibles à tous. La spécificité du réseau CIVAM repose sur :

- la référence aux valeurs humanistes de l'éducation populaire,

- la place essentielle des agriculteurs et des ruraux dans l'évolution des pratiques agricoles et du développement des campagnes.

Les groupes CIVAM sont fédérés nationalement au sein de la Fédération Nationale des CIVAM (FNCIVAM).

FADEAR, réseau de l’Agriculture Paysanne

La Fédération des Associations pour le Développement de l’Emploi Agricole et Rural a été créé en 1984 par les paysans de la Confédération Paysanne. Son objectif est de mettre en œuvre concrètement le projet d’Agriculture Paysanne permettant à des paysans nombreux de vivre de leur travail dans le respect de la nature et en dialogue avec la société.

Constituées de paysans et d’autres acteurs du monde rural, 64 ADEAR accompagnent les agriculteurs qui veulent améliorer leurs pratiques de travail avec la nature, développer l'autonomie de leur ferme, la qualité de leurs produits ou diversifier leur activité afin d’avoir un revenu suffisant sans consommer trop de surface.

Les ADEAR accompagnent aussi les futurs paysans, notamment par du tutorat et par de la mise en relation avec des paysans qui partent en retraite et ne veulent pas que leurs fermes aillent à l’agrandissement d’exploitations agricoles voisines.

Greenpeace

Greenpeace est une organisation internationale indépendante qui, depuis plus de 40 ans, agit mondialement pour préserver l’environnement et promouvoir la paix

L’indépendance politique et financière est la valeur fondatrice de l’organisation. Elle prend entièrement appui sur ses adhérents. 100 % de ses ressources financières proviennent de dons de particuliers. En France, plus de 165 000 personnes sont engagées aux côtés de Greenpeace et soutiennent financièrement ses missions.

Greenpeace refuse toute contribution provenant des entreprises et toute subvention publique. Cette indépendance structurelle est le gage d’une liberté de parole et d'action, en tous lieux et en toutes circonstances.

Pourquoi ces collaborations ?

Face aux dérives de l'agriculture industrielle et dans le cadre de sa campagne Agriculture écologique, Greenpeace souhaite promouvoir des projets qui illustrent le modèle agricole que doit favoriser le cadre réglementaire. Ces alternatives aux pratiques productivistes prouvent qu'une agriculture durable, respectueuse de l'environnement et garante d'une alimentation saine, est tout à fait viable économiquement.

Des initiatives d'agriculteurs continuent d'émerger partout en France et il est crucial que ces acteurs fassent entendre leur voix.

Les ADEAR et le réseau CIVAM travaillent quotidiennement auprès des agriculteurs désireux d'adopter des pratiques écologiques. La collaboration entre Greenpeace et ces structures paraît donc naturelle pour porter haut et fort le message de ce mouvement grandissant.

Un appel à projets auprès des ADEAR et du réseau CIVAM a permis d'identifier ces quatre initiatives qui incarnent le changement que nous promouvons. Nous vous invitons à les soutenir et à devenir vous aussi actrices / acteurs d'un nouveau modèle agricole.