558 donateurs
20 728€ collectés sur un objectif de 20 000€
COLLECTE TERMINÉE !

François

Céréalier en quête d’autonomie

François produit des céréales en agriculture biologique depuis les années 2000 mais sa démarche va bien au-delà..Conscient des enjeux que représente l’autonomie d’une ferme, il fait par exemple le choix de favoriser son indépendance énergétique. Il est par ailleurs très impliqué dans des réseaux d’échanges sur son territoire.

Olivier

Amoureux de la nature

Céréalier et éleveur, Olivier travaille jour après jour à l’amélioration des pratiques agricoles de sa ferme. Son souci de préservation de la biodiversité et sa quête d’autonomie font de lui une incarnation parfaite de la démarche d’agriculture paysanne.

Margaux et Corentin

Paysans au plus près des consommateurs

Paysanne maraîchère à la Ferme du Petit Villesablon, Margaux fait évoluer au fil des années l’exploitation familiale dans une démarche d’agriculture paysanne. Cette conversion est un choix éclairé qui s’inscrit dans une volonté de communication et de transparence vis-à-vis du consommateur.

À quoi va servir mon argent ?

Déscription Total en euros
Réalisation de 24 diagnostics
(36 jours / homme de travail d'un animateur de l'ADEAR + frais de déplacement)
12 720 €
Réalisation de 24 fiches de présentation des fermes et compilation en répertoire
(15 jours / homme de travail d'une chargée de communication de l'ADEAR + frais techniques de production des fiches)
5 400 €
5 interventions dans des lycées agricoles
(4 jours / homme de travail d'un animateur de l'ADEAR + Indemnisation des paysans qui interviennent)
6 900 €
Coordination action sensibilisation à l”échelle régionale pour mobiliser de nouveaux agriculteurs vers l’agriculture paysanne
(3 jours / homme de travail d'un animateur de l'ADEAR + frais de déplacement)
3 540 €
TOTAL 28 560 €
Total Financement participatif 20 096 €
Total autres financements 8 464 €

Les dons collectés au-delà de l'objectif de 20 000 € permettront de financer davantage de diagnostics agriculture paysanne en région Centre.

(1 diagnostic = 755 € collectés)

Foire aux questions

Comment est né le diagnostic agriculture paysanne ?

Plusieurs années de travail entre paysans et chercheurs ont permis d’aboutir en 1998 à la formalisation d’une charte de l’agriculture paysanne. Le diagnostic agriculture paysanne est né dans le but d’accompagner les paysans dans la compréhension du modèle d’agriculture paysanne. Il doit permettre aux paysans qui le souhaitent, de situer leur ferme vis-à-vis des principes de l’agriculture paysanne et ainsi de se positionner pour construire leur démarche d’agriculture paysanne.

Concrétement, comment se déroule un diagnostic ?

1- Préparer le diagnostic

Lorsqu’un ou plusieurs agriculteurs manifestent le souhait de réaliser un diagnostic agriculture paysanne, l’animateur(rice) de l’ADEAR demande dans un premier temps des compléments pour comprendre plus précisément l’objet de cette demande : quelles sont les motivations ? De quel type de ferme s’agit-il ? Quelles seront les modalités pratiques du diagnostic (individuel ou collectif) ? L’animateur(rice) demande également au paysan de préparer un certain nombre de documents administratifs, financiers et techniques qui seront indispensables à la bonne compréhension de la ferme.

2- Réaliser le diagnostic

L’animateur(rice) et le paysan vont ensuite se rencontrer et travailler main dans la main pendant environ une journée et demie. Ils vont aborder près de 90 points pour définir clairement la situation de la ferme vis-à-vis de la démarche d’agriculture paysanne.

Lorsqu’il s’agit d’une démarche collective, le diagnostic pourra être la base d’échanges entre les paysans pour enrichir leur compréhension des questions et de la démarche.

3- Éditer les résultats

À l’issue de ce temps de travail, l’animateur(rice) saisit l’ensemble des données recueillies dans un logiciel développé à cet effet. Les résultats de chaque critère et de chaque thème, ainsi que le résultat global sont générés par le logiciel. Un document de synthèse est également édité. Il permet une lecture simplifiée des résultats, sous la forme d’une fleur dont la taille des pétales est proportionnelle à la note obtenue sur chaque thème.

4- Accompagner à la lecture des résultats et à la mise en place d’actions

L’animateur(rice) et le paysan vont analyser ensemble les résultats. C’est l’occasion de déterminer les axes de travail que souhaite développer le paysan. Chaque paysan est libre des suites qu’il souhaite donner à cette démarche. En fonction de ses attentes, il peut s’engager sur des actions concrètes, s’inscrire dans des démarches collectives et travailler sur la communication autour du diagnostic réalisé auprès des établissements scolaires agricoles notamment

À quoi ressemble le résultat d’un diagnostic agriculture paysanne ?

Les résultats prennent la forme d’une fleur dont la taille des pétales est proportionnelle au nombre de points réunis sur chacun des thèmes.

Vous pouvez télécharger ici un exemple.

Qu’est-ce que l’agriculture paysanne ?

L’agriculture paysanne est une approche globale qui s’oppose au modèle productiviste et qui promeut une agriculture respectueuse de l’environnement et des Hommes, économiquement viable et proche des consommateurs. Plusieurs années de travail entre paysans et chercheurs ont permis d’aboutir en 1998 à la formalisation d’une charte de l’agriculture paysanne. 3 dimensions clés déterminent l’agriculture paysanne :

  • La dimension sociale qui implique une solidarité entre agriculteurs et qui permet à chacun de pouvoir vivre décemment de son activité agricole.
  • La dimension économique qui induit que l’activité du paysan soit économiquement viable.
  • Le respect des consommateurs et de la nature qui est la condition sine qua non pour garantir une alimentation saine et préserver la biodiversité.

10 principes fondamentaux permettent au paysan de positionner ses pratiques vis-à-vis de celles valorisées par l’agriculture paysanne.

Les 10 principes tels qu’ils sont présentés dans la charte de l’agriculture paysanne sont :

  1. Répartir les volumes de production afin de permettre au plus grand nombre d’accéder au métier et d’en vivre.
  2. Être solidaire des paysans des autres régions d’Europe et du monde.
  3. Respecter la nature.
  4. Valoriser les ressources abondantes et économiser les ressources rares.
  5. Rechercher la transparence dans les actes d’achat, de production, de transformation et de vente des produits agricoles.
  6. Assurer la bonne qualité gustative et sanitaire des produits.
  7. Viser le maximum d’autonomie dans le fonctionnement des exploitations agricoles.
  8. Rechercher les partenariats avec d’autres acteurs du monde rural.
  9. Maintenir la diversité des populations animales élevées et des varitétés végétales cultivées.
  10. Raisonner toujours à long terme et de manière globale.

Enfin, la charte de l’agriculture paysanne présente, à travers 6 thèmes clés, les conditions concrètes d’application de ses principes. Ces 6 thèmes sont :

  1. Le travail avec la nature
  2. La qualité des produits
  3. Le devéloppement local et la dynamique territoriale
  4. L’autonomie
  5. La répartition des volumes et des moyens de production
  6. La transmissibilité
L’agriculture paysanne, est-ce un label ?

Non, l’agriculture paysanne ne se traduit pas par un label commercial. C’est une démarche qui invite l’agriculteur à interroger ses pratiques actuelles en vue de tendre vers un modèle respectueux de la nature, des hommes et économiquement viable.

La transparence vis-à-vis du consommateur fait partie de la démarche d’agriculture paysanne et les labels peuvent être un bon moyen d’y parvenir. D’autres initiatives peuvent aussi amener à davantage de transparence pour le consommateur. L’ouverture de sa ferme au public, la collaboration avec d’autres paysans ou le partage de ses bonnes pratiques participent aussi à cet effort de transparence.

Paysan... Comme au moyen-âge ?

Bien au contraire ! L’agriculture paysanne vise à produire suffisamment de ressources pour répondre au besoin du territoire dans un souci d’efficacité économique et de respect de l’environnement. Pour y parvenir, les paysans ont choisi de revenir aux fondamentaux de l’agronomie. A contrario, les pratiques productivistes engendrent une forte dépendance aux industriels, sont néfastes pour la biodiversité et ne permettent pas de produire des aliments sains.

Le terme paysan a été choisi en référence au mot pays qui “vit par les femmes et les hommes qui le font”.

Quelle différence entre agriculture paysanne et agriculture écologique ?

Portée par Greenpeace, l’agriculture écologique est une approche globale de l’agriculture. Son objectif est de produire des aliments sains, sans épuiser la terre ni la contaminer, et en permettant aux agriculteurs de produire avec une plus grande autonomie. Cette vision, centrée sur l’environnement, se recoupe avec celle de l’agriculture paysanne, centrée sur les paysans.

Et l’agriculture biologique dans tout ça ?

L’agriculture biologique est un mode de production qui a recours à des pratiques culturales et d’élevage respectueuses de l’environnement. Ce label exclut les produits chimiques de synthèse et les OGM. Beaucoup de paysans sont certifiés en agriculture biologique.

Merci à

Gerard A., Helene B., Maud O., Nicolas G., Claire M., Olivier F., Aurina C., Jean Luc G., Manuella A., Jean-Michel M., Anne S., Cyril P., Patricia P., Sechet E., Jean L., Aurelien D., Sylviane T., Laurent R., Valerie H., Lucile B., Christian B., Jean-Christophe H., Fabrice F., Albane C., Jean-Louis D., Claire H., Mayte J., Eric C., Frederic D., Delphine N., Jean Claude S., Rudy M., Marie B., Anne C., Gaussens J., Daniel F., Arnaud R., Germain P., Patricia V., Claudie W., Muriel M., Mary-Paule C., Michele G., Celine B., Mady C., Christelle A., Michel P., Chloe B., Laurent C., Gabriel E., Garcia S., Annie K., Anne L., Romain T., Bertrande G., Francis M., Framboise P., Maryline G., Isabelle R., Bertrand F., Arnaud L., Mireille D., Alexis N., Paul E., Pierre C., Bertrand J., Eveline B., Christine C., Christiane C., Caroline P., Aurelien S., Nicolas M., Edith L., Philippe R., Marita O., Ivan D., Mathilde D., Sabine J., Dominique R., Francine C., Isabelle P., Lorelei G., Lexane G., Quitterie T., Elodie B., Jacques M., Irene C., Fiona G., Claire G., Laurence R., Charlotte P., Estelle V., Bhavany C., Jacques A., Jean Louis L., Alain D., Liza B., Veronique H., Colette B., Marion N., Roxane B., Aurelie P., Aurelien C., Sylvie G., Pierre B., Jean Marc B., Jean Paul B., Claudine B., Eddy V., Philippe M., Julie B., Yannick C., Sardat P., Bernadette A., Patrick P., Didier A., Christophe H., Jade A., Armelle N., Carlotta C., Anne V., Bernard J., Clement S., Annie Claude T., Leo B., David M., Claudine P., Herve N., Ghislain F., Chantal A., Jean-Louis W., Anne T., Rene C., Edith R., Brigitte B., Laurence D., Marion L., Jean Marc O., Michele J., Stephane L., Sylvie M., Marie L., Isabelle M., Yves C., Jean Bernard V., Catherine M., Nicole Y., Jean-Francois P., Christian D., Francoise S., Catherine T., Rollande T., Laura S., Carole R., Sophie M., Yohann P., Patrick G., Jeanne B., Thierry H., Sophie C., Reynaud M., Christiane B., Patricia D., Sophie W., Guillaume S., Theophile P., Sautier J., Vincent V., Pabisiak V., Stephanie L., Michel G., Anne-Marie J., Flora N., Anne P., Philippe C., Joelle R., Bernard M., Veronique S., Vincent T., Jean-Claude A., Camille C., Christelle R., Jean-Pierre B., Sylvie J., Fielbard M., Florent P., Frantz S., Delphine L., Florent B., Pierre-Louis W., Didier P., Frederique B., Julien S., Anais F., Stephanie M., Daniele G., Virginie D., Daniele R., Madranges M., Marie-Ange Et Jean C., Isabelle S., Francoise C., Sarah F., Motteau C., Xavier H., Helene N., Maeva M., Frederic I., Marie-Agnes F., Patrice D., Oleg L., Augustin G., Andre P., Veronique M., Guillaume Z., Lea Iris P., Emmanuelle D., Claude F., Sebastien C., Bruno D., Nicolas B., Julie N., Quentin M., Robert N., Alban T., Veronique D., Camille R., Camille B., Pascale B., Marlon D., Isabelle B., Philippe K., Laurent D., Perceval B., Liseette E., Dominique H., Violaine G., Gilles C., Philippe J., Karine P., Veronique R., Magali M., Robert L., Agnes C., Fouiteh N., Eric L., Christophe C., Jeanine R., Lacan G., Regine B., Marc G., Genevieve C., Manon F., Virginie S., Adrien C., Silvia N., Marie-Claire F., Nathalie G., Annick C., Montigne D., Claude D., Claude B., Marie-Sophie D., Karine V., Jack F., Vanessa B., Oiana L., Francoise D., Salmon R., Jean-Manuel P., Veronique L., Yves P., Brigitte G., Lise B., Giselle C., Philippe B., Jacques D., Martine M., Laurent J., Roux M., Bertrand E., Monique P., Sacko I., Monique M., Michel B., Christian R., Irene S., Philippe D., Lionel O., Claude T., Claude L., Lucie H., Beatrice T., Maria Helena D., Claire C., Frederic U., Odile C., Yann G., Fabrice L., Alain H., Annie G., Maryse F., Katia P., Mireille C., Mariane V., Serge B., Valladolid J., Maryse M., Stephane C., Marie-Francoise P., Stephane B., Patrice N., Rachel F., Robert P., Bruno L., Aurelie D., Patricia L., Josee L., Jean-Marc L., Philippe L., Dominique B., Catherine G., Annie M., Joseph L., Jean Pierre C., Olivier J., Andree M., Francoise B., Sandrine F., Didier R., Jean-Philippe G., Danielle L., Philippe-Claude S., Marcel H., Agnes L., Chantal D., Patrice E., Anne J., Alice B., Julie R., Juliette N., Catherine D., Rene D., Edwina F., Aurelie Q., David R., Bordreuil M., Sarah C., Annick B., Dominique Y., Bertrand L., Sophie T., Francois G., Benjamin F., Bernard W., Catherine K., Anne A., Mitsou D., Alain P., Gilbert M., Isabelle C., Francoise L., Ollivier D., Marie-Gabrielle B., Christine G., Henri L., Eugenie S., Estelle D., Herve B., Jose B., Philippe G., Marion G., Bernard Q., Jean Pierre P., Carole G., Stephane R., Michelle P., Sylvain H., Catherine S., Nadine B., Chantal P., Chantal H., Bettina T., Cochard E., Patrice J., Evelyne P., Adrien L., Malou F., Maud K., Anne D., Amandine G., Jean Jacques A., Frederik R., Isabelle A., Monique O., Charlene D., Nathalie P., Emeline B., Emmanuelle V., Mathieu R., Simon T., Michel / Anne-Marie G., Huneau S., Quentin Z., Florian C., Jacques B., Veronique E., Colette C., Sophie H., Patrick L., Annie B., Nicolas C., Sandrine J., Caroline T., Maurice F., Carole S., Elisa M., Eliane A., Tiphaine D., Annick D., Gwendal S., Laurent M., Robin M., Georges F., Alexandra A., Magali P., Danielle S., Jean-Francois C., Delphin M., Christian L., Alose R., Sarah A., Jacqueline M., Sandrine B., Florence F., Celine F., Laurence N., Frederic B., Sylvia D., Michel J., Jean-Yves G., Pierre T., Michel S., Eva T., Edouard J., Chambriard F., Olivier G., Julien T., Pauline D., France T., Antoine C., Olivier A., Catherine P., Maxime K., Maryse P., Etienne S., Helene R., Sylvie D., Clara M., Christophe J., Vincent D., Marie-Christine L., Maruccia E., Brigitte M., Sonia Z., Karine R., Fabien C., David P., Marchand J., Catherine H., Dejarnac F., Christine L., Francoise G., Frederic R., Valerie V., Marie-Claude T., Sylvie K., Tristan V., Valerie B., Cynthia S., Fernando F., Anais M., Ramon M., Gerard M., Elisabeth M., Colette S., Ollier J., David L., Pierre-Henry D., Christiane J., Brigitte J., Christiane O., Fabienne F., Nathalie D., Evelyne L., Jean-Marc R., Alain T., Emilie N., Jonathan B., Ondine B., Christiane D., Alexandre E., Colette D., Valerie F., Yvette C., Arnaud V., Monica P., Aurelien L., Betty B., Danielle A., Frederic P., Marcel J., Marie-Helene M., Aline L.

103
%
558 donateurs
20 728€ collectés
sur un objectif de 20 000€
COLLECTE TERMINÉE !

Les contreparties

Pour 5€ ou plus

Votre nom apparaîtra sur notre page de remerciement

Quantité illimitée

Pour 10€ ou plus

Vous recevrez par email une photo spécialement réalisée par les agriculteurs pour vous remercier + contrepartie précédente

Quantité illimitée

Pour 25€ ou plus

Une BD "L'agriculture paysanne expliquée aux urbains" signée par les agriculteurs + contreparties précédentes

439 disponibles

Pour 50€ ou plus

Apéro débat avec rencontres paysannes chez Greenpeace + contreparties précédentes

Non disponible

Pour 100€ ou plus

Vous recevrez votre panier paysan composé d’une bouteille de vin, d’un sachet de lentilles et d’un paquet de farine paysanne + contreparties précédentes

Non disponible

Pour 500€ ou plus

Nous vous emmenons visiter les fermes des porteurs projet pendant une journée durant laquelle vous aurez peut-être la chance de brosser vous-même des vaches Highland + contreparties précédentes

2 disponibles